DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : le scandale de corruption se rapproche de Rajoy

Vous lisez:

Espagne : le scandale de corruption se rapproche de Rajoy

Taille du texte Aa Aa

La pression s’accentue sur le parti au pouvoir en Espagne. Hier, des centaines de manifestants en colère se sont rassemblés sous les fenêtres du parti populaire (PP)suite à la publication dans la presse de nouveaux documents comptables compromettants pour le chef du gouvernement Mariano Rajoy.

“Au moment où je vous parle, parti populaire rime avec corruption au sein de toutes les institutions espagnoles. C’est pour cette raison que nous voulons sa démission immédiate et de nouvelles élections”, réclame l’une des manifestantes.

Comme le soulignent aujourd’hui la plupart des journaux du pays, Mariano Rajoy est plus que jamais en première ligne. Depuis le début du scandale, qui remonte à 2009, le Premier ministre nie avoir bénéficié de compléments de salaires illégaux alors qu’il faisait partie du gouvernement dans les années 1990. Ses ministres, comme celui de l’Agriculture, font bloc derrière le chef du gouvernement. Pourtant, sur les extraits de comptes publiés par le quotidien de centre-droit El Mundo, Mariano Rajoy figure parmi les bénéficaires de compléments de salaires.

L’homme clé de ce scandale, c’est Luis Barcenas, l’ancien trésorier du PP. Actuellement en détention, il aurait admis avoir tenu ces comptes. Pour l’instant, Mariano Rajoy reste silencieux et la direction nationale du parti a tout démenti en bloc dans un communiqué.