DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un foie humain à partir de cellules souches


science

Un foie humain à partir de cellules souches

En partenariat avec

Des scientifiques de la Yokohama City University au Japon ont developpé des tissus hépatiques humains à partir de cellules souches. Il s’agit d’une découverte capitale qui pourrait pallier à la pénurie de donneurs d’organes. Mais les chercheurs doivent encore déterminer si la transplantation du nouveau foie dans un corps humain est viable.

Il y a encore quelques années, le seul moyen d’obtenir des cellules souches était de les extraire d’embryons humains. Un procédé rejeté par plusieurs entités, notamment religieuses. Mais aujourd’hui, on les obtient facilement à partir de cellules adultes, que l’on reprogramme pour rajeunir et retrouver les propriétés des cellules souches embryonnaires, qui peuvent ensuite se developper dans n’importe quel membre.

“Il n’y a pas assez d’organes dans le monde. Si on est capable de produire des cellules qui permettent de fabriquer des organes, nous pourrons sauver beaucoup de patients. Cela fait dix ans que je cherche un moyen de créer des organes à partir de cellules souches. Nous avons finalement réussi, mais on en est encore au stade expérimental. Dans les dix ans à venir, nous essaierons de fabriquer des organes que l’on pourra effectivement transplanter chez l’homme,
explique Hideki Taniguchi, professeur de médecine régénérative à l’Université de Yokohama.

Dans un premier temps, l‘équipe nippone a eu recours à une ébauche de foie créée en laboratoire qu’ils ont implantée dans un rongeur. Cette ébauche s’est ensuite transformée en un organe vascularisé possédant les propriétés d’un foie humain. Le tissu hépatique qui s’est développé est capable de produire des protéines spécifiques comme l’albumine, et a developpé une fonction d‘épuration, qui a permis la survie de la souris.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Percer les mystères des fleuves africains