DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Football : les Bleuets en finale de la coupe du monde

Vous lisez:

Football : les Bleuets en finale de la coupe du monde

Taille du texte Aa Aa

L‘équipe de France espoirs s’est qualifiée pour la finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans en battant le Ghana 2-1 mercredi soir à Bursa en Turquie. Florian Thauvin a marqué le doublé de la victoire.

La “génération 93” a réussi là où toutes ses devancières avaient échoué et parvient à se hisser à un stade jamais atteint par les équipes de jeunes jusque là. Il lui reste désormais à se défaire, samedi à Istanbul, de l’Uruguay pour inscrire son nom au palmarès et ajouter à la vitrine de la Fédération française de football le seul trophée qui manque encore chez les hommes.

Les Bleuets, bousculés par une formation ghanéenne qu’ils avaient dominée au 1er tour (3-1), sont parvenus à faire la différence sur deux exploits personnels de Thauvin (43e, 74e, 2e et 3e buts du tournoi), annulant ainsi l‘égalisation d’Assifuah (47e). Mais gros coup dur: ils devront se passer en finale du défenseur Samuel Umtiti, averti deux fois et exclu en fin de rencontre (80e).

Critiquées après une première phase plus que poussive, voire même inquiétante (1 victoire, 1 nul, 1 défaite), la France et ses brillantes individualités se sont soudainement réveillées pour se montrer à la hauteur de leur rang, offrant une belle bouffée d’oxygène à un football français dans le creux de la vague depuis les mésaventures des A dans les qualifications du Mondial-2014 et lors de la récente tournée en Amérique du Sud, conclue par deux défaites cinglantes contre l’Uruguay (1-0) et le Brésil (3-0).

Après la Turquie (4-1) et l’Ouzbékistan (4-0), les Ghanéens, privés de leur charnière centrale Attamah-Lartey et du milieu offensif Odjer, ne pouvaient rien face à la machine française, que pas grand chose ne semble pouvoir dévier de son objectif: repartir de Turquie avec le titre suprême.

Un sacre qui aurait des allures de revanche éclatante pour Pierre Mankowski, à qui la FFF a refusé de poursuivre l’aventure avec la “génération 93”, confiant la destinée des Espoirs à Willy Sagnol.

Avec AFP