DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Portugal : la crise politique se complique et l'avenir économique s'assombrit


économie

Portugal : la crise politique se complique et l'avenir économique s'assombrit

Au Portugal, le rejet surprise par le président Anibal Cavaco Silva d’un remaniement gouvernemental complique la tache du gouvernement Coelho de centre-droit et met en péril l’exécution de la dernière ligne droite du programme d’aide financière sous l‘égide de la troïka. Le président portugais veut que les trois principaux partis portugais qui ont signé le mémorandum d’aide de 78 milliards d’euros accordée à Lisbonne, le soutiennent jusqu‘à son dénouement en juin
2014.
124
“L’instabilité n’est pas bonne, affirme Rui Barbara, gestionnaire d’actifs à Carregosa Bank. L’hypothèse la plus probable c’est la continuation des accords passés avec la Troïka”.
139
Oui, car en ce qui concerne l’accord tri-partite réclamé par le président portugais : l’opposition socialiste a déjà dit non et la presse portugaise s’inquiète du comportement des marchés financiers à court terme.
152
“Nos politiciens ne sont pas à la hauteur, explique une lisboète. Le problème dans notre pays c’est que nous n’avons pas de politiciens pour gouverner le pays comme il devrait l‘être. Chacun sait qu’ils sacrifient le peuple mais ils ne se sacrifient pas eux-mêmes”.
208
La bourse de Lisbonne accusait le coup jeudi avec une chute de près de 2% à la mi-journée, alors que les taux d’emprunt obligataires à 10 ans se tendaient un peu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Ralentissement inattendu du commerce extérieur chinois en juin