DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un Palestinien de cinq ans interpellé par l'armée israélienne


Israël

Un Palestinien de cinq ans interpellé par l'armée israélienne

Il a cinq ans, il est Palestinien et il va être emmené par des soldats israéliens. Son crime ? Avoir lancé une pierre qu’il destinait à un chien et qui a finalement touché une voiture.

A l’origine de ces images, B’Tselem, un groupe israélien de défense des droits de l’homme. L’ONG accuse l’armée israélienne d’avoir interpellé ce petit garçon dans les rues d’Hébron en Cisjordanie.

Ces images ont fait le tour des télévisions israéliennes.
On y voit Wadi, c’est son nom, en pleurs, emmené dans une jeep de Tsahal accompagné par son père.

Selon l’ONG, tous deux ont été détenus pendant une demi-heure. Sur ces images, ils sont installés en pleine rue, le père est menotté et a les yeux bandés. Les passants ne semblent pas faire attention à eux.

Un court instant, les soldats demandent à la personne qui filme d’arrêter. Pas vraiment d’insistance, la caméra continue de tourner.

Le père et son fils ont été finalement relâchés. On ignore si des charges ont été retenus contre eux.

Pour B’Tselem, l’interpellation de cet enfant est illégale car l‘âge de la responsabilité pénale en Israël et en Cisjordanie est de 12 ans pour les enfants palestiniens.

Dans un communiqué, Tsahal affirme que le garçon a mis en danger les passants, en lançant sa pierre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un embryon de télévision publique grecque provoque la colère des ex-salariés de l'ERT