DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bretigny: la vitesse du train et les travaux ne seraient pas en cause


France

Bretigny: la vitesse du train et les travaux ne seraient pas en cause

Pas de répit dans la gare de Bretigny-sur-Orge après la catastrophe ferroviaire la plus importante depuis 25 ans en France. Avant que les wagons ne soient levés aujourd’hui, les secouristes ont cherché cette nuit d’autres éventuelles victimes coincées dans ou sous la carcasse du train Paris-Limoges. Le bilan est toujours ce matin de six morts. Trente personnes sont blessées dont huit grièvement.
Le président François Hollande s’est rendu sur place quelques heures après l’accident.
Les causes du déraillement du train sont inconnues. Trois enquêtes ont été ouvertes.

Quatre wagons du train qui transportait environ 370 passagers ont déraillé vers 17h15 .

Selon le ministre des Transports, la vitesse n’est pas en cause. Il a expliqué que la rame roulait à 137km/h, soit sous la vitesse maximale autorisée (150 km/h)
La SNCF a également écarté un lien avec des travaux effectués en juin sur un aiguillage dans la gare de Bretigny-sur-Orge.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte: démonstration de force des partisans de Mohamed Morsi