DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Greenpeace s'introduit dans la centrale nucléaire du Tricastin

Vous lisez:

Greenpeace s'introduit dans la centrale nucléaire du Tricastin

Taille du texte Aa Aa

Encore une opération coup de poing de Greenpeace. A l’aube ce matin, plusieurs dizaines de militants sont parvenus à pénétrer sur le site de la centrale nucléaire du Tricastin, dans le sud de la France, et afficher leur message sur les murs des réacteurs un et trois.

Alors que le pays est en plein débat sur la transition énergétique, l’objectif est de dénoncer les failles de sécurité dans le nucléaire. Greenpeace, qui n’en est pas à sa première intrusion sur un site français, estime que la centrale du Tricastin, vieille de 33 ans, fait partie des plus dangereuses et devrait être fermée.

Les militants ont pu toucher physiquement les enceintes des réacteurs, mais les autorités affirment que la sûreté de l’installation n’a pas été mise en danger. En fin de matinée, au moins une vingtaine de personnes avaient été interpellées.