DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les bédouins du Néguev menacés de déplacement forcé

Vous lisez:

Les bédouins du Néguev menacés de déplacement forcé

Taille du texte Aa Aa

Ces militants refusent le regroupement et l’urbanisation des tribus bédouines disséminées dans le désert du Néguev. C’est pourtant l’intention d’Israël et de son projet de loi Prawer-Begin adopté en première lecture le 24 juin dernier. Ces manifestants ont reçu le soutien de la population arabe israélienne : grève générale de 24h lundi, commerces et services publics fermés en Galilée dans le nord d’Israël.

“Ce plan menace de déplacer trente villages palestiniens, 60.000 personnes et de confisquer 215.000 hectares de terre explique Talab Asana, un avocat arabe israélien. Ce plan représente un nettoyage ethnique, un transfert et le gouvernement israélien tente d’adopter une loi pour la discrimination et le racisme “.

Le gouvernement israélien ne reconnaît pas les droits de propriété historiques des Bédouins. Il envisage le déplacement forcé de 30 000 à 40 000 d’entre eux, avec des compensations financières partielles, et la légalisation d’une partie de leurs terres. Selon les détracteurs de cette loi, cela permettrait à l’Etat hébreu d’y établir des colonies.

Cette loi fait polémique : la droite israélienne dénonce une “générosité” au profit de “squatteurs”, les députés arabes et les organisations de défense des droits de l’homme s’efforcent d’alerter l’opinion internationale.