DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accrochages au Caire entre pro-Morsi et forces de l'ordre


Egypte

Accrochages au Caire entre pro-Morsi et forces de l'ordre

En Egypte, les partisans de Mohamed Morsi continuent de manifester leur colère contre l‘éviction du président. C’est sur le pont du 6 octobre et la rue Ramsés au Caire qu’ils se sont rassemblés hier soir. Le blocage de ces artères a déclenché la colère des automobilistes et des passants. Des heurts ont éclaté. La police a dû intervenir : gaz lacrymogène contre jets de pierre. Le dernier bilan émis par les services de santé égyptiens fait état de 7 morts et 261 blessés. “Ils veulent se débarrasser de la légitimité en imposant de nouveau un régime militaire explique un partisan du président déchu, cela ne fonctionnera pas même s’ils marchent sur nos corps. D’ailleurs nous ne méritons pas de vivre s’ils confisquent nos voix.”

Cette dernière vague de violence est intervenue en parallèle de la visite de William Burns. Le secrétaire d’Etat américain adjoint a été reçu par le pouvoir intérimaire; en revanche les islamistes et leurs opposants refusent de le rencontrer. Les premiers dénoncent l’intervention des Etats-Unis dans les affaires de l’Egypte. Les seconds souhaitent qu’ils reconnaissent la nouvelle situation. Le diplomate s’est voulu rassurant : Washington n’imposera pas son modèle en Egypte et ne soutiendra aucun parti.

“Il semble que les Frères musulmans abattent leur dernière carte explique notre envoyé spécial Mohammed Shaikhibrahim, ce qui rend la situation plus compliquée et ramène le contexte sécuritaire et politique au point de départ.”

no comment

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les copies de la Magna Carta réunis en 2015