DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chine : quatre cadres de GlaxoSmithKline arrêtés pour corruption


entreprises

Chine : quatre cadres de GlaxoSmithKline arrêtés pour corruption

La police chinoise a arrêté quatre cadres supérieurs du groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline en Chine, soupçonnés notamment de corruption, c’est ce qu’affirment les médias officiels chinois.

La nationalité des quatre cadres cités n’a pas été précisée mais les quatre noms ont une consonance chinoise.

GSK aurait abondamment versé des pot-de-vin à des fonctionnaires du gouvernement, des hôpitaux et des médecins au cours des dernières années pour promouvoir ses produits.

Selon le quotidien Les Nouvelles de Pékin, au moins un des quatre cadres de GSK a également bénéficié de prestations sexuelles dans ce que la loi chinoise appelle “corruption à caractère sexuel”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

entreprises

Dominique Strauss Kahn rejoint le conseil de surveillance d'une banque publique russe