DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Islande : un candidat plus vraiment candidat


Le bureau de Bruxelles

Islande : un candidat plus vraiment candidat

Dedans ou dehors, l’Islande doit se décider. C’est en substance le message qu’a reçu le nouveau Premier ministre islandais en visite à Bruxelles. Le processus d’adhésion à l’Union européenne a été gelé par le gouvernement de centre-droit pour satisfaire une opinion publique de plus en plus sceptique.

“ La décision sur la date du référendum n’a pas encore été prise “, a expliqué le chef du gouvernement Sigmundur Gunnlaugsson. “Les prochaines étapes seront la remise d’un rapport au Parlement cet automne et le débat qui en découlera. “

Les négociations d’adhésion ont commencé en 2010 et elles ont avancé à la vitesse grand V, mais la pêche, qui représente 70% des exportations du pays, reste un dossier qui fâche. En particulier la pêche au maquereau, car au lendemain de la crise, l’Islande a massivement relevé ses quotas.

“ Assurer la soutenabilité de la pêche au maquereau est crucial et nous pensons que les réserves sont maintenant en danger. La Commission explorera toutes les mesures possibles pour trouver une solution équilibrée et assurer cette soutenabilité. Nous voulons un accord négocié et nous ne pouvons donc pas soutenir des actions unilatérales de nos pays partenaires “, a insisté le président de la Commission José Manuel Barroso.

En 2008, avec l’effondrement de son système bancaire, l’Islande avait envisagé l’adhésion pour se prémunir contre de nouvelles crises, mais depuis, le pays a remonté la pente et perdu de son europhilie.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Le fardeau européen de Juncker...