DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël dénonce un "acharnement" de l'UE sur les colonies

Vous lisez:

Israël dénonce un "acharnement" de l'UE sur les colonies

Taille du texte Aa Aa

La décision de l’Union européenne d’exclure les territoires occupés de sa coopération avec Israël continue de faire des vagues. A quelques jours de l’entrée en vigueur cette directive, les critiques se multiplient en provenance de l’Etat hébreux. Des critiques balayées par la porte-parole de la Commission européenne Maja Kocijancic : “Cela reste conforme, encore une fois, pour ceux suivent le sujet, à la position adoptée depuis longtemps par l’UE, à savoir que les colonies israéliennes sont illégales au regard de la loi internationale et conforme à la position de non reconnaissance par l’Union européenne de la souveraineté israélienne sur les territoires occupés.”

Les Israéliens parlent d’un “acharnement disproportionné”. “Les Européens commettent une grosse erreur une fois de plus. Ils souhaitent toujours jouer un rôle clé dans le processus de paix mais ils nous montrent une fois de plus qu’ils ne le peuvent pas parce qu’ils ne font pas preuve d’une approche équilibrée du conflit israélo-palestinien”, reproche le ministre du Développement régional Silvan Shalom.

Cette décision de l’UE d’officialiser une position qu’elle tient de fait depuis très longtemps a sans surprise été saluée par les Palestiniens, alors que l’accueil reste négatif dans la rue israélienne : “Je ne suis pas du tout d’accord avec cette décision de faire une différence entre les colonies et Israël. Des juifs vivent là-bas et nous sommes tous Israéliens. Ils sont Israéliens, nous sommes Israéliens donc on ne devrait pas être traités différemment”, estime une habitante de Har Homa, en Cisjordanie.

A compter de 2014, tout projet israélien qui fait la demande d’un financement européen devra signer une clause excluant Jérusalem Est, la bande de Gaza, la Cisjordanie et le plateau du Golan.