Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Le NuOffice, le must des bâtiments verts
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook

Situé dans le quartier de Schwabing à Munich, un immeuble appelé NuOffice est considéré comme le must des bâtiments en terme de développement durable.

Construit grâce à des matériaux respectueux de l’environnement et de la qualité de l’air, le NuOffice est une construction à haute efficacité énergétique. Il maîtrise 90% d‘énergie en plus qu’un bâtiment ancien.

Sa construction a pris fin en Novembre 2012. Les architectes ont pris soin de respecter toutes les exigences environnementales.

“Nous avons des murs extérieurs épais donc nous n’avons pas besoin de refroidir en été et nous engrangeons de l‘énergie en hiver. Nous n’avons pas besoin non plus de chauffer beaucoup pendant les mois d’hiver, ce qui réduit les charges pour le locataire. Nous avons effectué de nombreuses simulations sur la relation murs-fenêtres car nous voulions une production d‘énergie idéale et dans le même temps qu’il y ait suffisamment de lumière naturelle dans le bâtiment. Il y avait beaucoup de détails à prendre en compte dans ce vaste thème qu’est celui de la durabilité”, explique Hubert Haupt, le propriétaire du NuOffice. .

A la place des très populaires baies vitrées que l’on retrouve dans nombre d’immeubles de bureaux construits ces dernières années, le NuOffice ne dispose que de fenêtres de plus petite taille.
Lors de journées chaudes et ensoleillées, l‘énergie nécessaire à la climatisation est donc moindre, de même qu’en hiver, il n’y a pas besoin de beaucoup de chauffage pour se protéger du froid.
Pour assurer une isolation optimale, les fenêtres sont à triple vitrage.

Le détail le plus important se trouve au sous-sol. Il s’agit d’un tout nouveau système de chauffage.

“Ces tubes dans le plafond thermo-actif nous permettent de réguler la température à l’intérieur du béton. Le chauffage ou le refroidissement de la masse de béton résulte d’un réchauffement ou d’un refroidissement uniforme de la chambre “, détaille L’ingénieur Romano Schillinger. .

En outre, le bureau est relié au chauffage urbain en hiver. En été, l’eau de puits est utilisée pour le refroidissement. Enfin, une partie de l‘électricité vient des panneaux solaires disposés sur le toit.

Le concept d‘énergie a été développé par Michael Krause et son équipe de l’Institut Fraunhofer de physique du bâtiment (IBP).

“Puisque la construction du bâtiment est terminée et que tout est opérationnel, nous pouvons maintenant mesurer la consommation d‘énergie et ainsi calculer l’efficacité énergétique du bâtiment”, dit Michael Krause.

Des capteurs mesurent la température et l’humidité de l’air à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment. Cette donnée est utilisée pour réguler l’ambiance intérieure.

“À la fin de l’année, nous prévoyons une consommation d‘énergie primaire d’environ 30 kWh par mètre carré et par an. Les nouveaux immeubles de bureaux classiques, qui n’ont pas toute cette ambition en matière d‘économie d‘énergie, varient entre 100 et 150 kWh par mètre carré et par an”.

Les locataires du NuOffice apprécient la faible consommation d‘énergie de l’immeuble, d’autant que les coûts énergétiques locaux ont augmenté de plus de 50% au cours des dix dernières années.

Le NuOffice – conçu via le projet européen de recherche “Direction”- a beaucoup de succès. 90% des appartements ont été loués avant même la fin de la construction du bâtiment.

Pour plus d’informations: www.youris.com

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :

Consultez les sujets à la une