Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Zimbabwe : selon le ministre de l’Environnement, un processus pourrait se mettre en place afin d’extrader le dentiste-chasseur américain qui a tué le lion Cecil. L’animal était la vedette de la grande réserve animalière de Hwange.
  • Sri Lanka : une fusillade a éclaté lors d’un meeting politique à Colombo, la capitale. Des hommes armés ont tué au moins une personne et en ont blessé une dizaine, selon un premier bilan.
  • Nigéria : un attentat suicide a fait au moins cinq victimes sur un marché de Maiduguri, selon un bilan provisoire donné par les forces de l’ordre.
  • Nouvelle révélation du site WikiLeaks : les services de renseignements américains ont espionné le gouvernement du Japon, et également des entreprises nippones.
  • Cisjordanie : un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été gravement blessés lors de l’incendie de leur maison provoqué par des colons israéliens. Le gouvernement israélien a qualifié cet acte de “terroriste”.
  • Vente des navires français Mistral : les négociations entre Paris et Moscou sont terminées, un accord sur un remboursement a été trouvé.
Facebook Twitter Google+ Reddit

Comme en décembre 2011, Israël devrait libérer des prisonniers palestiniens. Le ministre israélien des Relations internationales a précisé ce samedi qu’il s’agira notamment de Palestiniens emprisonnés avant les accords de paix d’Oslo de 1993.
Ce geste de l’Etat hébreu a pour objectif de faciliter la reprise de pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens.
Ce vendredi, le secrétaire d’Etat américain John Kerry annonçait un accord en cours de finalisation sur cette reprise des discussions. Selon un porte-parole du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, des progrès ont été réalisés lors des dernières rencontres entre Kerry et Abbas.
Cependant, les Palestiniens veulent qu’Israël gèle ses activités de colonisation dans les territoires occupés et reconnaissent les frontières antérieures à la guerre des Six Jours en 1967 comme base de discussion pour un accord.
Ce samedi soir le Premier ministre israélien a souligné que la reprise du processus de paix était “dans l’intérêt stratégique de l’Etat d’Israël” (…) en raison des défis auxquels (il est) confronté, “en particulier l’Iran et la Syrie”.

Avec AFP et Reuters

Plus d'actualités sur :