DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Retour à la case départ au Portugal


Portugal

Retour à la case départ au Portugal

Les discussions entre l’opposition socialiste et la coalition de droite au pouvoir pour sceller un “pacte de salut national”, comme le réclamait le président, ont achoppé hier.
Le secrétaire général du Parti socialiste, Antonio José Seguro, a mis fin aux négociations en réaffirmant ses critiques sur la rigueur budgétaire. “Cette semaine, nous avons fait tout ce que nous étions supposés faire pour trouver une solution réaliste aux graves problèmes des Portugais, des familles, des entreprises et malgré cela, le PSD et le CDS-PP ont rendu impossible un
compromis de salut national. Ce processus a montré que nous faisons face à deux visions différentes de notre pays”.

La crise politique n’en finit pas au Portugal depuis la décision de deux ministres clés de démissionner au début du mois de juillet. Le Premier ministre Pedro Passos Coelho avait proposé un remaniement ministériel afin de ressouder sa coalition. Mais le président Anibal Cavaco Silva a préféré demander aux trois principaux partis de s’entendre afin d’assurer l’application des mesures décidées dans le cadre du plan d’aide accordé par la troïka. La balle est à nouveau dans le camp du chef de l’Etat.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Procès du Costa Concordia: 5 co-accusés condamnés à des peines de prison