Skip to main content

|

Marte Dalelv était en voyage d’affaire aux Emirats Arabes Unis en mars dernier. Au retour d’une fête pendant laquelle elle avait consommé de l’alcool, elle affirme avoir été violée par un collègue dans sa chambre d’hôtel. Elle a porté plainte, à ses risques et périls.

“Je me suis réveillée et je me suis rendu compte qu’il était en train de me violer.” raconte-t-elle. “Je suis descendu dans le hall et je leur ai demandé d’appeler la police pour moi. Ils m’ont demandé: êtes-vous sûre de vouloir appeler la police? Et j’ai pensé bien sûr je veux appeler la police parce que c’est la réaction naturelle là d’où je viens.” explique-t-elle.

La jeune femme de 24 ans a été condamnée mercredi à seize mois de prison pour relation sexuelle hors mariage, consommation d’alcool et parjure, autant dire que la justice emiratie pense qu’elle a menti.

“Bien sûr on espère qu’un dialogue politique peut aboutir à quelque chose de productif dans son cas. Mais maintenant, nous sommes dans une procédure d’appel, et il y a un procès en cours, donc nous verrons ce qu’il advient.” dit Kathryn Raadim, consultante politique au ministère norvégien des Affaires étrangères.

La jeune Norvégienne a d’abord préféré le silence, craignant que la médiatisation joue en sa défaveur. Elle doit être probablement rejugée début septembre. Ayant dépensé ses économies en frais d’avocat, elle a lancée un appel à une aide financière.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?