Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Reconnaissance de la Palestine : Israël rappelle son ambassadeur à Stockholm (officiel)
  • Burkina : un général en retraite, soutenu par des manifestants, rencontre l‘état-major des armées (AFP)
  • Niger : neuf agents des forces de sécurité tués dans une attaque “terroriste” (officiel via AFP)
  • L’ONU annonce l’envoi d’un émissaire au Burkina Faso, en proie à des violences (AFP)
  • Nucléaire : l’Iran devra faire des choix cruciaux dans les prochaines semaines (Kerry) – AFP
  • Kerry juge “scandaleux” des propos d’un responsable américain contre Netanyahu (AFP)
  • Kerry juge toujours “réalisable” le processus de paix au Moyen-Orient (AFP)

Des milliers de manifestants se sont rassemblés samedi dans plusieurs villes des Etats-Unis pour protester contre l’acquittement du meurtrier de Trayvon Martin, un jeune Noir de 17 ans tué en février dernier. Le couple de superstars Beyonce et Jay-Z a fait une apparition au rassemblement de New York.

L’appel à manifester avait été lancé par le révérend Al Sharpton, véritable figure des droits civiques. La mère de Trayvon Martin était présente à ses côtés. Elle a affirmé que son fils aurait été fier de la détermination des manifestants.

“Nous allons nous occuper de cette loi ‘Défendez votre territoire’.” a affirmé Al Sharpton. “Il ne devrait pas y avoir de loi stipulant que si vous pensez être menacé, vous avez le droit de tuer quelqu’un. Cette loi nuit aux Noirs, aux Blancs, aux Latinos et aux Asiatiques. Ce n’est pas seulement les Noirs, mais tout le monde est concerné.”

La loi “Défendez votre territoire”, votée en 2005 en Floride sous l’influence du lobby des armes à feu, exonère de poursuites quiconque défend son droit de demeurer là où il se trouve, y compris en tuant. C’est sur cette loi que repose l’acquittement du meurtrier de Trayvon Martin.

“Nous devons être présents, attentifs et nous devons agir, positivement, faire des actions totalement non-violentes pour un monde qui fonctionne pour tous et qui respecte tout le monde.” dit un manifestant de Los Angeles.

“Si nous continuons à manifester, à faire des rassemblements et à exprimer notre opinion, je crois qu’ils vont nous entendre, en particulier à propos de ce cas, donc nous ne pouvons pas abandonner.” affirme une Afro-américaine.

Quelque 500 personnes seulement se sont réunies à Miami, en présence de Tracy Martin, le père de Trayvon.

Les manifestants demandent au ministère de la Justice,
qui a ouvert une enquête après l’acquittement, qu’il envisage la possibilité de déposer une accusation contre le suspect pour violation des droits civiques.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :