Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Les Etats-Unis et des pays partenaires ont procédé aux premières frappes aériennes contre des cibles du groupe terroriste EIIL en Syrie – Pentagone
|

Philippe a succèdé à son père Albert II ce dimanche, jour de la fête nationale. Il est devenu le septième roi des Belges, à 53 ans. La famille royale a été acclamée par des milliers de personnes devant le Palais à Bruxelles. Philippe a prêté serment peu avant 12h15 devant les deux chambres du parlement.
“Je jure d’observer la Constitution et les lois du peuple belge, de maintenir l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire”.
Le nouveau roi a rendu un hommage appuyé à son père soulignant qu’il avait été pendant ses vingt ans de règne, “chaleureux et profondément humain, et d’autre part attentif et engagé” dans l’exercice de (sa) responsabilité de chef de l’Etat”. Pendant son règne, Albert II a dû gérer de nombreuses crises politiques dans ce pays où les séparatistes flamands ont gagné du terrain et où la monarchie est présentée comme un des derniers symboles d’unité.
En fin de matinée, Albert II abdiquait. Lors de sa dernière allocution, il a demandé à la classe politique de “travailler sans relâche à la cohésion de la Belgique”.Il a exprimé “toute sa confiance” à son fils aîné, estimant qu’il avait toutes les qualités pour servir son pays.
L‘épouse de Philippe, Mathilde est désormais la première reine d’origine belge de l’histoire de la Belgique. Qualifiée de populaire, compétente, charismatique, elle est considérée comme un très grand atout pour aider le nouveau roi à gagner le coeur des Belges et à prouver qu’il est à la hauteur des défis auxquel le pays fait face.
Une nouvelle poussée des séparatistes flamands est attendue lors des législatives de 2014.

Avec AFP et Reuters

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
|