DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau roi des Belges refuse la démission du gouvernement

Vous lisez:

Le nouveau roi des Belges refuse la démission du gouvernement

Taille du texte Aa Aa

En route pour le palais royal, le Premier ministre belge :
Elio di Rupo
vient remettre sa démission. Une opération “pour la forme”, car il sait qu’elle sera refusée par le nouveau souverain. La constitution prévoit que les ministres sont nommés par le roi, donc ils sont tous là quand Elio di Rupo présente la démission dite “de courtoisie”.
En la refusant aussitôt, le roi Philippe sait pourtant que d’autres défis politiques bien réels l’attendent : il lui faudra absolument défendre l’unité du pays, en péril. La Belgique c’est un pays divisé : dans le nord, prospère, six millions de Flamands, et des rêves d’indépendance. Dans le sud, une situation économique difficile pour 4,5 millions de Wallons francophones.Après les élections de 2010, Albert II, l’ex-souverain, avait désamorcé les conflits entre les partis incapables de former un gouvernement pendant un an et demi.

Le roi Philippe doit se préparer aux législatives de 2014, car une nouvelle poussée indépendantiste est attendue en Flandre.