DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

William et Kate, des parents pas comme les autres


Royaume-Uni

William et Kate, des parents pas comme les autres

Quand on est membre de la royauté britannique, on ne vit pas comme tout le monde. William et Kate renvoient pourtant une image de modernité. Le prince veut s’impliquer, il veut être un père présent. Pour lui, il n’a pas été une seconde question de rater l’accouchement de sa femme.

“William est présent à la naissance, comme le Prince Charles qui était présent pour la naissance de ses fils William et Harry. Avant eux, les souverains étaient toujours absents pour ce genre d‘événements. Le Prince Philip jouait au squash quand son fils Charles est né. Cela ne se faisait pas à l‘époque, les pères ne se sentaient pas concernés. Mais on a vu à quel point Kate et William formaient un couple moderne. Et d’une certaine manière ils se sont préparés à la naissance de leur enfant comme les autres couples. William va prendre un congé paternité de plusieurs semaines et Kate va sûrement beaucoup s’occuper du bébé alors que dans le passé il aurait été confié à des nourrices”, explique l’historienne Anna Whitelock.

La princesse Diana avait été la première à insuffler un vent de modernité à la famille royale. Elle tenait à s’occuper elle-même de ses deux garçons, sans trop se reposer sur l’armée de domestiques qu’elle avait à sa disposition. Ou tout du moins, c’est l’image qu’elle voulait donner d’elle. Kate pourrait ainsi s’inspirer de la méthode Diana.

La jeune femme vient du peuple. Pour elle, hors de question de confier son bébé à des nourrices. Comme toutes les jeunes mamans du royaume, elle veut se débrouiller seule avec son mari à ses côtés.

“Kate à l’habitude, elle est à l’aise avec les enfants. Elle a de l’expérience et des connaissances en la matière.
Elle a eu une enfance très normale vous savez, elle allait à la crèche, elle a grandi dans un environnement familial normal.
Donc oui cela va être un choc culturel pour elle je pense. Kate, en tant que mère, va vouloir protéger son enfant mais elle devra aussi remplir ses devoirs royaux et je pense que cela risque de provoquer des tensions”, ajoute Anna Whitelock.

On n‘éduque pas un futur souverain comme n’importe quel enfant. Kate va donc devoir se plier au protocole royal. Il lui faudra sûrement lâcher prise.

“Bien évidemment cette naissance va marquer une nouvelle ère de la monarchie. Cet enfant ne va sûrement pas hériter du trône avant le 22e siècle. Une grande majorité d’entre nous ne verra pas ce bébé devenir monarque, il faut nous projeter loin dans le futur.

Cependant, ce bébé et ce couple royal vont être au cœur de l’attention médiatique, ce sont des célébrités, ils sont la carte glamour de la monarchie britannique. Leur image va faire le tour du monde”, conclut Anna Whitelock.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Brésil : JMJ sur fond de fronde sociale