DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Longue vie à la monarchie britannique


Royaume-Uni

Longue vie à la monarchie britannique

C’est du jamais vu dans l’histoire de la monarchie britannique : quatre générations de Windsor se côtoient désormais, dont trois héritiers royaux en ligne directe. Nul ne peut dire lequel de ces trois héritiers régnera un jour. La reine Elizabeth a toujours dit qu’elle n’abdiquerait pas.

A 64 ans, Charles pourrait très bien disparaître avant elle. Il pourrait aussi être supplanté par son fils William, 31 ans, bien plus populaire. Le droit d’aînesse est en effet de plus en plus contesté au royaume de sa Majesté : “Pourquoi le plus âgé bénéficierait-il d’un privilège particulier par rapport au plus jeune ou à celui du milieu ? C’est absurde. Et c’est bien là la chose avec la monarchie, nous ne pouvons pas tous être monarques”, commente l’auteur royal Charles Mosley.

En tout cas cette naissance constitue, sauf révolution, un gage de longévité pour la monarchie britannique. Un élément de stabilité pour le Royaume-Uni, mais pas seulement. L’arrivée du nouveau bébé a aussi été vécue comme un grand événement dans les seize pays du Commonwealth où règnent encore les Windsor. Du Canada à la Nouvelle-Zélande, en passant par l’Australie, l‘événement vient réveiller le sentiment d’appartenance à ce qui fut un jour le grand empire britannique et la première puissance mondiale.

Les hommages ne cessent de pleuvoir – certains des plus inattendus, comme ici avec le Premier ministre australien Kevin Rudd : “Nous avons décidé, en tant que gouvernement, de créditer 10000 dollars au programme de recherche du zoo de Taronga pour le lapin bandicoot. Ce sera fait en l’honneur du prince nouveau-né”.

La naissance du nouvel héritier a enfin ému le monde entier et fait briller la monarchie bien au-delà de ses frontières. Barack Obama, président de la première puissance mondiale a d’ailleurs été parmi les premiers à féliciter les nouveaux parents. A peine venu au monde, le petit Windsor remplit déjà sa mission : faire la fierté de ses futurs sujets.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : al Qaida fait évader 500 prisonniers