DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Pussy Riot reste en prison


Russie

La Pussy Riot reste en prison

La justice russe a rejeté l’appel d’un des membres du groupe Pussy Riot. Maria Alekhina s‘était déjà vue refuser en mai une libération anticipée. Elle avait alors observé 11 jours de grève de la faim. Cette femme de 25 ans, mère d’un enfant en bas-âge, espèrait cette fois obtenir la clémence de la justice, mais ça n’a pas été le cas. Elle restera emprisonnée dans l’Oural.

Plus de 100 musiciens, dont Madonna, Adele, Elton John et Bryan Adams, ont lancé lundi un appel en faveur de la libération de Maria Alekhina et l’autre membre du groupe incarcéré, Nadejda Tolokonnikova, 23 ans.

“C’est un cas d‘école, remarque Masha Gessen, jourmaliste. C’est l’affaire par laquelle la répression a commencé. Quand elles ont été arrêtées il y a un an et demi c‘était vraiment la première d’une longue série d’arrestations de personnes qui participent à des manifestations pacifiques.”

Les trois Pussy Riot ont été condamnées à deux ans de camp. L’une d’elles est en liberté conditionnelle. Elles ont été arrêtées en février 2012 dans la cathédrale de Moscou, après leur “prière punk” pour “chasser Poutine”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Australie : une soixantaine de morts dans le naufrage d'un bateau de migrants au large de l'Indonésie