DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Endeuillée par un accident de train sans précédent, l'Espagne est sous le choc

Vous lisez:

Endeuillée par un accident de train sans précédent, l'Espagne est sous le choc

Taille du texte Aa Aa

Au moins 77 personnes ont perdu la vie et plus de 170 autres ont été blessées hier soir quand un train de voyageurs a déraillé à quatre kilomètres de la gare de St Jacques de Compostelle, la ville de pélerinage mondialement connu dans le nord-ouest du royaume.

95 personnes sont toujours hospitalisées ce jeudi à 14h. 36 personnes, dont quatre enfants, sont dans un état critique a fait savoir le chef des services de santé de la Galice. Tous les blessés ont été identifiés. Deux conducteurs étaient aux commande du train. L’un est blessé et hospitalisé.


Agrandir le plan

222 personnes étaient à bord du train à grande vitesse reliant Madrid à la localité de El Ferrol. Plusieurs wagons sont sortis de la voie, s’empilant les uns dans les autres. Il s’agit du premier accident sur une ligne à grande vitesse en Espagne.

La thèse privilégiée est celle de l’accident. La presse espagnole met en cause la vitesse excessive dans une courbe très compliquée. L’analyse des boites noires du train est en cours et une enquête a été ouverte. La piste terroriste a été officiellement écartée alors que plusieurs témoins ont évoqué une explosion.

Pour la Galice, la fête de l’apôtre St Jacques ce 25 juillet est désormais placée sous le signe du recueillement :

“Comme vous pouvez l’imaginer, tous les événements de la fête locale ont été annulés et des bâtiments vont être mis en place pour les familles des victimes. Ils vont probablement devenir des installations provisoires pour les dépouilles des victimes. Les blessés eux sont pris en charge, comme l’a dit le représentant du gouvernement à l’hôpital général de la Galice”, explique le maire de St Jacques de Compostelle, Angel Curras Fernandez.

Un immense élan de solidarité s’est mis en place notamment pour le don du sang. Depuis Rio au Brésil, le pape François a invité à prier pour les victimes. Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol, lui-même galicien, a exprimé “sa solidarité avec les victimes” et il sera sur place dès ce matin.

“Aujourd’hui était censé être un jour de fête ici à St Jacques de Compostelle, mais l’accident de train a imposé un deuil dans toute la Galice. C’est l’une des catastrophes les plus graves d’Espagne avec des dizaines de morts et de blessés”. Sur les lieux de la tragédie, à St Jacques de Compostelle en Espagne, Filipa Soares pour Euronews.

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

  • Photo par Óscar Corral

no comment