DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : les images du crash ferroviaire


Espagne

Espagne : les images du crash ferroviaire

Images impressionnantes de la catastrophe ferroviaire près de Saint-Jacques de Compostelle. Un train à grande vitesse a déraillé hier soir, faisant au moins 80 morts. Voici les images de l’accident capturées par les caméras de surveillance.

222 personnes étaient à bord de ce train reliant Madrid à la localité de El Ferrol, au nord de Saint-Jacques de Compostelle.
Plus de 140 personnes ont été blessées. Le bilan pourrait encore s’alourdir car 20 personnes sont dans un état critique.

Il s’agit de la pire catastrophe ferroviaire en Espagne depuis 40 ans.


Agrandir le plan

Une vitesse excessive pourrait donc être à l’origine de l’accident, déclarait, dès hier soir, le secrétaire d’Etat aux Transports.

Ici, dans ce virage, la vitesse est limitée à 80 km/heure. Le train allait sans doute deux fois plus vite, à 180km/heure ou 190 km/heure, comme on le voit sur ces images.

Le président de Renfe, la compagnie ferroviaire espagnole, a exclut tout problème technique. “Le train venait de passer une révision technique le matin même”, a-t-il expliqué. La thèse d’une erreur humaine est donc privilégiée.

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

  • Picture by Óscar Corral

Le train qui a déraillé à Saint-Jacques-de-Compostelle est l’un des plus modernes de la RENFE, les chemins de fer espagnols. Il s’agit d’un modèle de la série 730, dont les premiers exemplaires ont été mis en service en juin 2012.

Appartenant au service de grande vitesse Alvia, désignant les trains de la compagnie circulant à plus de 200km/h, le s730 est construit conjointement par l’entreprise espagnole Talgo et la branche ferroviaire de la compagnie canadienne Bombardier.

Le s730 est une évolution du s130 entré en service en 2007. La spécificité du s130 réside dans la possibilité de régler l’écartement des essieux du train sans l’arrêter. En effet, l’écartement des voies traditionnelles espagnoles est de 1,668m contrairement à la norme en vigueur dans le reste de l’Europe qui est de 1,435m. Lorsque les chemins de fer espagnols ont lancé leur programme de train à grande vitesse, ils ont adopté l’écartement standard. Grâce à ce procédé, le « mini-canard », surnom donné au s130 en raison de la forme de la cabine de pilotage, peut ainsi circuler sur toutes les voies du pays.

Quinze rames de La série 130 ont été modifiées pour développer la série 730. C’est donc une évolution et non un nouveau modèle. La principale différence entre le s130 et s730 réside dans la motorisation hybride de ce dernier. Il est, en effet, en plus de la motorisation électrique, équipé d’un moteur diesel. Le train peut atteindre 250 km/h en mode électrique et 180 km/h en mode thermique.

Crédit photo : @Kabelleger

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La solidarité pour surmonter la tragédie en Galice