DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte: les partisans de Mohamed Morsi dénoncent le bain de sang


Egypte

Egypte: les partisans de Mohamed Morsi dénoncent le bain de sang

En Egypte, les sympathisants des Frères musulmans étaient toujours rassemblés ce samedi soir aux abords de la mosquée Rabaa al Adaouia, au Caire. Ils sont plus déterminés que jamais à contester le pouvoir des militaires, après le bain de sang qui s’est produit samedi au petit matin. Au moins 65 personnes ont été tuées, selon le ministère de la santé. Les islamistes parlent de plus de 120 victimes.

Selon les autorités, les heurts ont opposé des habitants et des partisans du président déchu Mohamed Morsi qui bloquaient une route. La police serait intervenue avec des gaz lacrymogènes pour séparer les belligérants.
Les leaders des Frères musulmans affirment eux, que les forces de l’ordre ont tiré à balle réelle sur les manifestants.

Face à cette détérioration de la situation, des voix s‘élèvent pour appeler au calme. L’imam de la mosquée Al-Azhar, considéré comme le plus haut dignitaire musulman en Egypte, a demandé une “enquête urgente” sur ces violences. Le vice-président du pouvoir de transition, Mohamed ElBaradei, a “condamné le recours excessif à la force”.

Les Etats-Unis se disent “très inquiets” de la situation. Washington appelle les forces de sécurité égyptiennes à “respecter les droits des manifestants pacifiques”.
Paris et Londres condamnent l’usage de la force contre les manifestants.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pour le pape François, l'Eglise doit retourner vers les gens