DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : le conducteur du train accidenté est accusé "d'homicide par imprudence"

Vous lisez:

Espagne : le conducteur du train accidenté est accusé "d'homicide par imprudence"

Taille du texte Aa Aa

Le conducteur du train, qui a déraillé mercredi dernier près de Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne, reste en garde à vue.Légèrement blessé dans l’accident, Francisco José Garzon a quitté l’hôpital ce samedi pour être transféré au commissariat de la ville.
Il devrait être présenté bientôt à un juge. “Le conducteur du train est en situation juridique d’arrestation par la police, a expliqué le ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diaz. Il est accusé de délit présumé d’homicide par imprudence”.

La catastrophe ferroviaire a fait 78 morts. Sur les près de 180 blessés, 71 restent hospitalisés, dont 31 se trouvent dans un état grave. Santiago Gonzalez, qui est toujours à l’hôpital, a eu un comportement exemplaire. Ce retraité de l’armée espagnole, bien que blessé à la tête et à une jambe, a fait tout ce qu’il pouvait pour secourir d’autres passagers. “C‘était dur, ces gens dont on voyait seulement la tête, les yeux qui pleuraient, qui brillaient dans ce silence, avec l’impression qu’ils te demandaient “Sors moi de là !” Nous avons réussi à prendre une personne dans nos bras, à la sortir par l’arrière du wagon, à entrer de nouveau…et ainsi l’une après l’autre”. Saint-Jacques de Compostelle rendra hommage aux victimes de la tragédie lundi soir dans sa cathédrale.