DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pas de libération anticipée pour une Pussy Riot


Russie

Pas de libération anticipée pour une Pussy Riot

En Russie, Nadejda Tolokonnikova, membre des Pussy Riot, reste en prison. La justice a rejeté en appel ce vendredi la demande de libération anticipée de la jeune femme. Comme les autres membres du groupe, elle purge une peine de deux ans de prison pour “hooliganisme” et “incitation à la haine religieuse”.
Mercredi dernier, Maria Alekhina, autre Pussy Riot, s‘était également vue refuser une libération conditionnelle.
En février 2012, les trois membres du groupe Pussy Riot avait chanté dans une église de Moscou, une “prière punk” contre Vladimir Poutine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne: le prince Felipe au chevet des blessés de l'accident de train