DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : pas de désescalade en vue


Egypte

Egypte : pas de désescalade en vue

L’inquiétude de la communauté internationale après le bain de sang qui a de nouveau secoué l’Egypte. Plusieurs voix se sont élevées pour appeler au calme. Les Etats-Unis ont demandé aux forces de sécurité egyptiennes de respecter le droit des manifestants pacifiques. La France et le Royaume Uni ont condamné l’usage de la force contre les manifestants. Plus critique, l’organisation de défense des droits de l’homme Human rights watch a dénoncé un “mépris criminel” des autorités “pour la vie humaine”.

Les heurts du week-end ont fait au moins 72 morts et plusieurs centaines de blessés. La plupart des victimes se trouvent dans le camp des partisans des Frères musulmans. Des sympathisants qui se disent plus déterminés que jamais. “C’est comme si on était revenu sous le régime de Moubarak, c’est pour cela que j’ai rejoint les manifestants”, explique un homme.

La situation est également tendue ailleurs dans le pays. La nuit de samedi à dimanche a été émaillée de divers accrochages, notamment à Port-Saïd, avec une quinzaine de blessés à la clé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Majorque : évacuations face à la progression d'un incendie