DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Forte mobilisation lors de la présidentielle au Mali


Mali

Forte mobilisation lors de la présidentielle au Mali

Aucun incident majeur n’est à déplorer lors du premier tour de la présidentielle au Mali. Les observateurs se félicitent de la bonne tenue du scrutin malgré les menaces proférées ces derniers jours par des groupes jihadistes. Avec cette élection, le pays tente de tourner la page d’une crise politique et militaire de dix-huit mois.

“ C’est un progrès pour le Mali, se félicite Mme Coumare, représentante du gouvernement. Nous devrions avoir un gouvernement démocratique et des organisations fiables comme l’ont dit certains bailleurs. Nous travaillons dur pour obtenir des crédits de leur part.”

Parmi les vingt-sept candidats, deux faisaient figure de grands favoris : Ibrahim Boubacar Keita, ancien Premier ministre qui, d’après des journalistes maliens, pourrait l’emporter dès le premier tour. Son principal concurrent est l’ancien ministre des Finances Soumaïla Cissé. Les résultats officiels ne seront toutefois pas publiés avant vendredi.

Dans les villes du nord, Kidal, Gao et Tombouctou, le vote s’est déroulé sous la surveillance de casques bleus de la Minusma, la force de l’ONU et de l’armée malienne, aidés par les 3 200 soldats français restés dans le pays. Si second tour il y a, il aura lieu le 11 août.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie : au moins 38 morts et deux dizaines de blessés dans un accident de bus