DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Frères musulmans doivent tirer les leçons de la démocratie selon le chef de la diplomatie égyptienne


Egypte

Les Frères musulmans doivent tirer les leçons de la démocratie selon le chef de la diplomatie égyptienne

Pour Nabil Fahmy, le ministre égyptien des Affaires étrangères, les Frères musulmans doivent apprendre la démocratie et en tirer des leçons. C’est le sens de ses propos lors d’une interview avec notre correspondant au Caire, Mohammed Shaikhibrahim.

Euronews, Mohammed Shaikhibrahim : Les Frères musulmans sont arrivés au pouvoir par la voie démocratique et par la volonté du peuple. Du jour au lendemain, ils ont été renversés et isolés de leur président, n’est-il pas naturel que leur réaction soit forte ?

Nabil Fahmy, ministre égyptien des Affaires étrangères : “Le président a été élu et cela est vrai, mais il n’a pas mis en place sa politique de manière démocratique après les élections. Il y a de nombreux exemples de présidents arrivés au pouvoir par les élections et qui n’ont pas eu ensuite une politique démocratique. Dès lors, la population a rejeté leur maintien au pouvoir et c’est ce qu’est arrivé en Egypte. Les Egyptiens n’ont pas eu le choix. Ils ont eu recours à la rue et leur nombre a été supérieur à ceux qui avaient voté pour Mohamed Morsi. A ce moment là, il devait répondre au peuple, non pas en démissionnant mais en convoquant de nouvelles élections. Les mouvements islamistes et les partisans de Morsi sont en colère mais ils doivent tirer les leçons, ils ont le droit de participer aux élections. Nous leur demandons de participer à nouveau par le biais de divers comités et après de participer aux élections”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le conducteur du train de St Jacques de Compostelle mis en examen mais laissé en liberté