DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Collision ferroviaire mortelle en Suisse


Suisse

Collision ferroviaire mortelle en Suisse

La collision entre deux trains, qui a eu lieu en Suisse lundi dernier, a fait une victime : le conducteur d’un des trains impliqués. Il a été tué sur le coup. Son corps a été retrouvé dans l’habitacle de sa motrice. La victime est un Français de 24 ans. Près de 35 autres personnes ont été blessées dans l’accident.

La collision est survenue lundi soir entre un train qui circulait en direction de Lausanne et un autre en provenance de la capitale du canton de Vaud. Les trains circulaient sur la même voie, alors qu’ils auraient dû se croiser au niveau de la gare de Granges-près-Marnand, selon les Chemins de fers fédéraux, la compagnie ferroviaire helvétique.

Sous la violence du choc, les parties avant des deux motrices ont été défoncées et se sont encastrées l’une dans l’autre.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet accident qui rappelle celui survenu en janvier dernier dans le nord de la Confédération helvétique. Selon les premiers éléments, le non-respect de la signalisation lumineuse par l’un des trains serait la cause de l’accident.

Si le train en provenance de Payerne s’est bien arrêté en gare de Granges-Marnand , il serait reparti ensuite sans respecter sa période d’arrêt. Et c’est après la sortie de la gare, sur une portion à voie unique, que la collision s’est produite avec le train venant de Lausanne. Celui-ci, un express, conduit par le Français ayant trouvé la mort, ne devait pas marquer d’arrêt à Granges-Marnand, où se trouve deux voies.

Le bilan reste provisoire. Le porte-parole de la police cantonale a indiqué lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mardi matin qu‘«il n’est pas exclu qu’un passager se trouve dans cet amas de ferraille, même si nous n’avons aucun indice en ce sens». Le second conducteur est indemne, il a eu le temps d’actionner le frein d’urgence de son train et de quitter sa cabine avant le choc.

Les rames endommagées seront bientôt transportées par la route aux ateliers CFF d’Yverdon pour poursuivre les investigations.

  • Collision de trains en Suisse

    Agence Anadolu

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les partisans de Morsi se mobilisent de nouveau