DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une batterie de tests médicaux sur son téléphone portable


hi-tech

Une batterie de tests médicaux sur son téléphone portable

En partenariat avec

Dans une salle de soin où se trouve la consultation du futur un médecin effectue un électrocardiogramme.
Pour tout équipement il a un capteur et un téléphone portable.

L’examen se poursuit pour un patient opéré du coeur. Objectif: déterminer son niveau d’oxygène dans le sang.

Explications par le Dr Eric Topol : “Donc plutôt que d’avoir un équipement de 3000 dollars ou plus à l’hôpital parfois cela monte à 7000 dollars, il suffira d’utiliser son téléphone avec cette application”.

Et pour cela le Dr. Eric Topol a développé de nombreuses applications, convaincu qu’elles vont révolutionner la médecine
Ce cardiologue le reconnaît volontier. Désormais, il prescrit plus d’applications de téléphone portable que de médicaments. Il peut ainsi suivre ses patients à distance. Une chance, pour ceux comme Bill Sousa, qui habitent à plus d’une heure de route de l’hôpital. Deux fois par jour, ce septuagénaire prend sa tension avec sa tablette numérique.

Bill Sousa : “l’application l’envoie automatiquement à mon médecin chaque semaine, c’est tout ce que j’ai à faire”.

L’appareil coûte une centaine d’euros. Franchement abordable dans un pays où se soigner peut coûter une fortune.

Un suivi plus efficace, tout en gagnant du temps et en économisant de l’argent, à San Diego voilà sur quoi travaille cette société.
A l’avenir on sera peut-être relié à un petit boîtier qui équipe déjà certains hôpitaux.
Garry Manning de Sotera Wireless : “Il peut montrer tous les signes vitaux des patients : rythme cardiaque, pression sanguine, rythme respiratoire, saturation en oxygène, température de la peau”.

Un médecin pourra suivre son patient en temps réel sur son téléphone même à l’autre bout du monde.

Garry Manning : “Désormais, ils vont avoir ces informations immédiatement, ils pourront ainsi prendre rapidement une décision. Et finalement, comme d’autres sociétés peuvent le faire, nous allons pouvoir utiliser ses informations et pouvoir prévoir l‘état du patient.”

Prédire l’avenir d’un patient, voilà désormais l’objectif affiché par certains fabricants.

Le Dr Topol pense que bientôt il pour détecter des maladies avec ces détecteurs placés sur ou sous la peau :
“Un jour, d’ici 5 ans, nous aurons des nano détecteurs dans le sang. Ils pourront détecter un cancer dès son arrivée dans le sang”.

Capable de diagnostiquer et de prévoir… Et si dans le futur les machines remplaçaient les médecins.

Votre fils à des boutons sur le corps la machine les identifie puis estime que c’est une maladie bénigne et recommande seulement du repos.

Votre fille se sent mal. Un capteur prend sa température, puis analyse son urine. Cette fois l’application recommande de se rendre à l’hôpital en urgence et vous indique l‘établissement le plus proche.

De la science-fiction ? Pas vraiment. Ce projet doit aboutir dans les mois qui viennent.

Une possibilité fascinante et effrayante de percer bientôt tous les secrets de votre santé.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Une reproduction 3D du fœtus en souvenir de grossesse