DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Suspense en Italie autour de la condamnation ou non de Berlusconi


Italie

Suspense en Italie autour de la condamnation ou non de Berlusconi

La Cour de cassation se penchera à nouveau ce matin sur l’affaire Mediaset.
Dans son réquisitoire, le procureur auprès de la Cour a accusé Silvio Berlusconi d‘être “le concepteur du mécanisme de fraude fiscale” au sein de son empire audiovisuel.
Le suspense sur sa condamnation reste entier.

“Le substitut du procureur général a déclaré que ce procès suscitait des passions et des attentes, mais qu’elles devaient rester en dehors du tribunal, rapporte notre envoyé spécial Enrico Bona.
Il a également précisé que le rôle de la Cour de cassation se limitait au contrôle, et ne consistait pas à aller dans le détail d’un jugement déjà exprimé.”

En mai dernier, la cour d’appel de Milan avait condamné Silvio Berlusconi à quatre ans de prison et cinq ans d’interdiction d’exercer une fonction publique.

“Jamais, dans une démocratie, on a fait peser une telle responsabilité sur les épaules des juges : au-delà du verdict, il en va de la viabilité d’un gouvernement et même du destin du pays, analyse le rédacteur en chef d’il fatto quotidiano.
Je trouve ça absurde et même un peu infâme, c’est un jeu déloyal, parce qu’on cherche à dire à ces magistrats: “Attention, votre décision pourrait causer une catastrophe, dans un contexte de crise économique, pour les marchés…” Je dois dire que j’exprime la plus grande solidarité à ces juges, parce qu’ils sont soumis à un chantage – je le répète – un peu infâme.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Déraillement: le conducteur du train espagnol parlait au téléphone