DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une ministre italienne noire dit "stop" aux attaques racistes


Italie

Une ministre italienne noire dit "stop" aux attaques racistes

Cécile Kyenge, ministre italienne de l’Immigration, en a assez. La première ministre d’origine africaine de l’histoire de la politique italienne a récemment été l’objet de plusieurs attaques racistes. Samedi dernier, la ministre a essuyé des jets de bananes lors d’un meeting politique… Hier, elle s’est adressée à la Ligue du Nord, le principal parti d’extrême droite italien :

“Je lance un appel au leader de la Ligue du Nord après les derniers événements, après les attaques des derniers jours, pour qu’il se prononce, qu’il fasse une déclaration forte sur ce qui est arrivé. Faute de quoi je risque de ne pas honorer l’invitation qui m’a été faite de venir samedi à la fête de ce parti, et ma présence ne sera pas garantie”.

L’un des dirigeants de la Ligue du Nord, le sénateur Roberto Calderoli, avait même comparé Cécile Kyenge à un orang-outan.

Des propos qui font mentir le chef du parti politique, Roberto Maroni, quand il déclare que “la Ligue ne fait jamais d’attaques personnelles, nous combattons les erreurs, les mauvaises propositions, comme sa politique d’immigration qui est très erronée”.

Bénéficiant du soutien d’une majorité de la classe politique italienne, c’est avec beaucoup de sang-froid, et en résistant à la provocation, que Cécile Kyenge a jusqu‘à présent réagi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La crise égyptienne ne connaît pas d'avancée