DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Zimbabwe : Mugabé promet des élections libres mais des cas de fraudes sont déjà suspectés


Zimbabwe

Zimbabwe : Mugabé promet des élections libres mais des cas de fraudes sont déjà suspectés

Le président du Zimbabwe a déposé son bulletin dans l’urne ce matin, à l’occasion de l‘élection présidentielle qui doit le départager de son premier ministre Morgan Tsvangiraï.

Robert Mugabé, 89 ans, est au pouvoir depuis 33 ans.

Morgan Tsvangirai a voté lui aussi, et cettte fois, l’opinion publique semble nettement en sa faveur… En 2008, sur fond de graves violences, il avait boycotté le second tour de l‘élection.

“C’est un moment d‘émotion quand on voit tous ces gens, a t-il déclaré après avoir voté. Après tous les conflits, les blocages, la suspicion, l’hostilité, je pense que le Zimbabwe va enfin et calmement aller de l’avant”.

Mais dès ce matin, un dirigeant du parti de Tsvangirai a relevé des fraudes sur les listes électorales.

Publiées il y a vingt-quatre heures à peine, elles comporteraient de nombreux électeurs inscrits deux fois… Des éléments signalés aux observateurs africains déployés au Zimbabwe.

Les observateurs européens, quant à eux, n’ont pas pu entrer dans le pays. Il faut dire que Robert Mugabé est lui-même interdit de séjour dans l’Union européenne depuis 2002 pour cause de violations des droits de l’Homme.

Les violences qui avaient suivi la dernière présidentielle en 2008 avaient causé la mort de plus de 200 personnes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ONU tire la sonnette d'alarme en Afghanistan