DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mobilisation massive au Zimbabwe malgré des soupçons de fraude

Vous lisez:

Mobilisation massive au Zimbabwe malgré des soupçons de fraude

Taille du texte Aa Aa

Selon les observateurs africains, ces élections ont été “pacifiques, ordonnées, libres et honnêtes”. Dans un pays meurtri par les violences politiques, la journée s’est déroulée dans le calme.

C‘était le troisième face à face électoral entre le vieux chef de l’Etat sortant Robert Mugabe, au pouvoir d’une main de fer depuis l’indépendance il y a 33 ans et son Premier ministre, Morgan Tsvangirai. Ce dernier a promis d’envoyer son rival à la retraite. En 2008, Tsvangirai avait devancé Mugabe mais une vague de violences meurtrières avait contraint les deux hommes à s’entendre.

Cinq ans plus tard, le Zimbabwe aspire à un renouveau et à dépasser les clivages pour mieux se concentrer sur de lourds défis économiques et sociaux pour l’un des pays les plus pauvres du monde avec 75% de sa population au chômage.

Les résultats du scrutin sont attendus dans un délai de cinq jours.