DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle grève anti-austérité à l'Acropole d'Athènes

Vous lisez:

Nouvelle grève anti-austérité à l'Acropole d'Athènes

Taille du texte Aa Aa

Cette fois ce sont les archéologues employés par le ministère de la Culture qui ont débrayé. Les motifs de ce mouvement sont récurrents, les fonctionnaires grecs protestent contre les politiques d’austérité mises en place par le gouvernement pour répondre
aux objectifs donnés à la Grèce par la troïka internationale en échange d’un
plan d’aide financière.

“Nous crions pour que les sacrifices humains cessent en Grèce, déclare une gréviste, et pas seulement en Grèce mais dans toute l’Europe. Ca commence ici. Si la
démocratie a commencé ici et s’est répandue dans le monde, maintenant ce sont les sacrifices humains qui commencent ici et qui se répandent dans
le monde”.

Selon les syndicats, 500 archéologues et autres employés du ministère sont concernés par des non-renouvellements de postes et gels de salaires. Des réformes pourtant indispensables à la réduction des dépenses publiques et à la réduction de la dette. Le grief souvent entendu chez les protestataires est celui selon lequel c’est Bruxelles et Berlin qui décideraient de l’avenir du
pays.