DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Meurtres de Roms: "la Hongrie doit encore tirer des leçons"


Hongrie

Meurtres de Roms: "la Hongrie doit encore tirer des leçons"

C’est à la peine maximale qu’ont été condamnés ce mardi trois Hongrois pour avoir assassiné six Roms dont un enfant. Le tribunal de Budapest les a reconnus coupables de crimes racistes et leur a infligé la réclusion à perpétuité. Un quatrième Hongrois a été condamné à treize ans de prison pour complicité.

“Il est moralement inacceptable… que des personnes se réunissent pour commettre des crimes dans le but… d’intimider un groupe ethnique”, a déclaré le juge.

Les crimes ont été commis entre juillet 2008 et août 2009.

En février 2009, un père et son fils de 5 ans ont été abattus alors qu’ils tentaient de s‘échapper de leur maison en feu. La mère et l‘épouse, Renata Jakab était inconsolable le jour de leurs funérailles. Ce mardi, elle a reconnu qu’elle était “satisfaite du verdict”. “Mais, a-t-elle ajouté, aucun jugement ne me rendra mon fils et mon mari. La douleur est toujours là.”

Pour rendre hommage aux six Roms assassinés, un groupe médiatique privé a réalisé des courts métrages intitulés “Leur pêché était la couleur de leur peau” avec des monologues poignants lus par de grands acteurs hongrois.

Mais “la Hongrie doit encore tirer les leçons de ces meurtres. Les autorités n’en font toujours pas assez pour empêcher et réagir face aux violences contre les Roms”, a estimé Amnesty international après avoir jugé que le verdict du tribunal était “une étape positive”.

Avec AFP et Reuters

A l’intérieur de la salle d’audience, avant le verdict
Image: Gergő Tóth


En juillet 2013, de célèbres acteurs hongrois ont participé à cette vidéo pour commémorer la mémoire des victimes

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Le choix de la rédaction

Prochain article

monde

Nouvel incident au Cachemire: cinq soldats indiens tués