DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Royaume-Uni : une adolescente harcelée sur Ask.fm met fin à ses jours


monde

Royaume-Uni : une adolescente harcelée sur Ask.fm met fin à ses jours

Hannah Smith, une jeune britannique âgée de 14 ans, s’est suicidée après avoir subi des cyber-intimidations via le site Ask.fm, un très populaire réseau social. Le site n’a pas encore officiellement réagit après cette nouvelle polémique.

Retrouvée pendue dans sa chambre de Lutterworth (Leicestershire) par sa sœur de 16 ans, Hannah a posté sur Ask.fm une question concernant son eczéma. En réponse, elle a reçu de nombreux messages de menaces lui conseillant « de se suicider » ou encore « d’ingurgiter de la javel ».

Appel au Premier ministre Cameron

Jo Morris, le père de la défunte Hannah, se dit très indigné du manque de contrôle et de sanctions autour de l’intimidation sur les réseaux sociaux. La sœur d’Hannah et son père sont désormais les cibles de nouvelles cyber-attaques traitant Hannah de « lâche » qui méritait de mourir. Les agressions ne faiblissent pas. « Personne ne se révolte de la mort de votre fille, allez de l’avant » c’est le message principal d’une vidéo adressée au père d’Hannah,

Ask.fm, le concept controversé

Simple et facile d’accès, Ask.fm est l’un des réseaux sociaux préférés des adolescents. Le site a été conçu pour que les internautes interagissent en posant toutes sortes de questions et obtiennent des réponses d’autres utilisateurs. La dérive s’installe souvent et les posts, anonymes, dévient alors en agressions verbales.

Des suicides similaires

En septembre et octobre 2012, deux jeunes Irlandaises se sont également suicidées après des menaces proférées sur le site. Ciara Pugsley, âgé de 15 ans, est décédée l’an dernier après des attaques concernant son poids et sa santé mentale. Erin Gallagher, âgée elle de 13 ans, avait déclaré son suicide à ses assaillants. Elle avait exécuté ses menaces 24 heures plus tard. Joshua Unsworth, un jeune Anglais de 15 ans, offrait son aide aux adolescents victimes d’harcèlements en ligne, a lui aussi succombé aux menaces. Il s’est donné la mort en avril dernier.

Prochain article

monde

Moscou : piquer une petite tête… dans la rue ?