DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives en Allemagne : le SPD veut inverser la tendance


Allemagne

Législatives en Allemagne : le SPD veut inverser la tendance

En Allemagne, à six semaines des législatives, le SPD tente de séduire les électeurs jusque chez eux. Les militants socio-démocrates notamment à Hambourg ont fort à faire pour rattraper le retard de leur parti dans les sondages. Malgré une légère progression ces derniers jours, le SPD n’est crédité que de 23% des intentions de vote. “Nous devons reconquérir les électeurs fidèles qui votaient auparavant pour nous et qui malheureusement, lors des derniers scrutins ne sont pas allés voter,” souligne un militant, Tim Hansen avant d’ajouter : “il faut mobiliser, aller chercher les électeurs du SPD.”

Les sociaux-démocrates associés aux Verts recueilleraient 37% des voix ; le centre-droit regroupant la CDU d’Angela Merkel, la CSU bavaroise et les libéraux du FDP, 45%. On voit mal ce qui pourrait empêcher sa victoire à moins que Peer Steinbrück, candidat du SPD à la chancellerie, ne finisse par accepter une alliance à gauche avec Die Linke, comme le réclame cette formation issue de l’ancien Parti communiste de RDA.

L’avance du camp de la chancelière pourrait aussi s‘éroder à l’approche du scrutin. C’est ce qui s‘était produit en 2005 et 2009, mais n’avait pas causé sa défaite. Les chrétiens-démocrates craignent malgré tout que la cote d’Angela Merkel et de ses alliés ne soit sur-estimée à l’heure où celle-ci prend trois semaines de vacances.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Picasso, Monet : les tableaux de maître ont fini dans un poêle en Roumanie