DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sanofi accusé de donner des pots-de-vin à des médecins en Chine


monde

Sanofi accusé de donner des pots-de-vin à des médecins en Chine

Sanofi a déclaré prendre “très au sérieux” les informations rapportées jeudi par un journal chinois selon lesquelles ses équipes auraient versé des pots-de-vin à de nombreux médecins en Chine, afin de doper les ventes du laboratoire français.

Un dénonciateur anonyme a dit au journal “21st Century Business Herald” que des employés de Sanofi avaient soudoyé 503 médecins et 79 hospitaliers à Shanghai, Pékin, Hangzou et Guangzhou, fin 2007.

Le journal chinois affirme que la nature des révélations faites par le dénonciateur anonyme lui permet de croire qu’il est, ou a été, un cadre dirigeant de Sanofi.

Le laboratoire français avait reconnu plus tôt dans le mois qu’un de ses 11 bureaux situés en Chine avait été inspecté par l’Administration publique en charge de l’Industrie et du Commerce (SAIC), dans le cadre d’une enquête pour manipulation de prix et corruption visant l’ensemble du secteur.

La police chinoise a ainsi placé en détention quatre membres de la direction chinoise du laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline, ce dernier étant accusé
d’avoir versé jusqu‘à trois milliards de yuans de pots-de-vin à des fonctionnaires et médecins chinois via des agences de voyage pendant six ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une frise maya "extraordinaire" découverte au Guatemala