DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vers des élections anticipées en République Tchèque ?


République tchèque

Vers des élections anticipées en République Tchèque ?

En République Tchèque, le gouvernement intérimaire de Jiri Rusnok n’a pas obtenu la confiance du Parlement. Il a été soutenu par 93 voix face à 100 voix contre.

Jiri Rusnok avait été nommé par le président après la chute du conservateur Petr Necas à cause d’un scandale politique et de moeurs.

Grâce au soutien du président Milos Zeman, le Premier ministre avait initialement annoncé qu’il avait l’intention de rester en place jusqu’aux élections de 2014. Mais il a finalement annoncé qu’il allait présenter sa démission dans les prochains jours, conformément à la Constitution. Les partis de l’ancienne coalition de centre droit qui l’ont fait chuter sont néanmoins divisés et n’ont pas de majorité suffisante pour former un gouvernement.

“En fait, je pense que ce résultat est positif en ce qui concerne l’avenir politique de notre pays. Cela va aboutir à la dissolution du Parlement.” a déclaré Jiri Rusnok, le Premier ministre démissionnaire.

Les tractations doivent désormais commencer sur l’auto-dissolution du Parlement. Des manifestations ont eu lieu ces derniers jours contre le gouvernement Rusnok, nommé par le président sans l’appui d’une majorité, et composé de proches du chef d’Etat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Croatie vient en aide la Bosnie pour lutter contres les incendies