DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Haro sur les incivilités dans les transports


monde

Haro sur les incivilités dans les transports

Se faire bousculer en essayant de rentrer ou de sortir d’une rame de métro, partager la conversation téléphonique ou les goûts musicaux de ses voisins, quoi de plus banal dans les transports en commun ?

Au quotidien, ces incivilités peuvent être sources de désagréments. Face à ces comportements, les exploitants des réseaux de transport multiplient les campagnes pour inciter les usagers à adopter les « bons réflexes ». En France, les entreprises du secteur ont pris le problème à bras-le-corps en utilisant l’humour et la dérision pour faire passer le message.

Une tortue et un buffle, nouveaux agents de la RATP

A Paris, la régie des transports s’est inspirée des fables de La Fontaine. Sa campagne « Restons civils sur toute la ligne » met en scène des animaux en jouant de l’ « image anthropomorphisée » de ces derniers. Et comme les fables du poète du XVIIème siècle, chaque scénette est ponctuée d’une morale.

De l’art contemporain au service du civisme

La Société nationale des chemins fer, la SNCF, a choisi quant-à-elle une campagne « grandeur nature », en exposant des chewing-gums et des mégots de cigarettes géants afin de sensibiliser les gens au respect des espaces publiques.

La viralité, arme 2.0 à Lyon

Les transports en commun de Lyon ont opté pour une campagne reposant sur les outils de communication estampillés « 2.0 ». De petits clips vidéo, pointant des comportements inciviques, sont ainsi postés sur les comptes des TCL sur Youtube et Facebook. Volontairement décalées, ces scènes suscitent de nombreux commentaires. Toutefois, les messages se portent surtout sur les grosses ficelles humoristiques déployées par les acteurs (exemple : «Vous prenez quoi comme drogue au service com’? »), et non sur le fond du problème. Mais n’est-ce pas là l’essence même de la communication ?

Prochain article

monde

Danone rachète YoCrunch aux États-Unis