DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La vodka russe boycottée par des bars gay de Londres

Vous lisez:

La vodka russe boycottée par des bars gay de Londres

Taille du texte Aa Aa

Comme à New York ou à Montréal, des bars de Londres ont décidé de boycotter la vodka russe. Ils veulent ainsi protester contre une loi anti-homosexuels votée au mois de juin, en Russie.

Tout acte de “propagande homosexuelle” devant des mineurs y est effectivement passible désormais de 2300 euros d’amende et de 15 jours de prison.

“On espère que cela fasse boule de neige, et si le monde entier arrête d’acheter des produits russes, ça va forcément leur faire quelque chose”, indique Gary Henshaw, propriétaire du bar Ku.

“Je pense que cela va attirer l’attention sur ce problème, mais je ne suis pas sûre que cela change vraiment les choses. Au moins, ça permettra aux gens de prendre conscience de ce que vivent les gays et les lesbiennes en Russie”, estime ce client du bar.

Certains demandent également aux sportifs qui s’apprêtent à participer aux championnats du monde d’athlétisme à Moscou de montrer ouvertement leur opposition à cette loi. L’acteur britannique Stephen Fry a même écrit au CIO pour demander le boycott des Jeux Olympiques de Sotchi en février prochain.

Ces manifestants sont, sans doute, les premiers à avoir été arrêtés suite à cette loi. Ils s‘étaient positionnés devant une bibliothèque pour enfants de Moscou avec une pancarte disant : “c’est normal d‘être gay”.

L’homosexualité n’est plus considérée comme un crime depuis vingt ans en Russie. Elle est restée classée comme maladie mentale jusqu’en 1999.