DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les douanes espagnoles continuent de ralentir l'entrée à Gibraltar


monde

Les douanes espagnoles continuent de ralentir l'entrée à Gibraltar

Il y avait encore entre une et deux heures d’attente jeudi à la douane espagnole pour se rendre à Gibraltar. Deux jours plus tôt, l’Espagne avait rappelé son droit irrévocable de contrôler les frontières avec l’enclave.

Le territoire situé à l’extrême Sud de la péninsule ibérique appartient au Royaume-Uni depuis trois siècles. Régulièrement, des tensions refont surface. Le dernier évènement en date est l’installation d’un récif artificiel en béton par les autorités de Gibraltar, empêchant la présence de pêcheurs espagnols dans les eaux du rocher. La question des droits de pêche est un motif de discorde récurrent entre Londres et Madrid.

David Cameron a mis en garde son homologue espagnol du risque réel de détérioration des relations entre les deux pays.

“La réponse de Gibraltar c’est une agression permamente, c’est un mauvais voisin. Des bonnes paroles, mais de mauvais actes” a déclaré José Ignacio Landaluce, le maire d’Algesiras.

Le récif artificiel est destiné à développer la richesse de la vie sous-marine menacée par les techniques des pêcheurs espagnols. Par un hasard du calendrier, un navire de guerre britannique doit bientôt se rendre à Gibraltar.

Also read:




Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Grosse bourde de l'agence britannique de répression des fraudes