DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Manifestation contre la loi russe anti-gay à Anvers


Belgique

Manifestation contre la loi russe anti-gay à Anvers

Des bannières arc-en-ciel face au Consulat de Russie à Anvers, capitale flamande de la communauté homosexuelle.
Plus de 300 personnes se sont réunies pour dénoncer la loi russe punissant la “propagande” homosexuelle, une loi perçue comme discriminatoire.
Baptisée “To Russia with love”, cette manifestation revendique le droit d’aimer et à ne pas être réduit à des citoyens de seconde zone. Le point d’orgue a été le “kissing party”.

“Je pense que la loi est énoncée de manière tellement vague qu’elle peut servir à criminaliser n’importe quelle manière d’exprimer son homosexualité, estime Marica Poelman, une organisatrice de la manifestation.
Et puis c’est une manière d‘éradiquer l’homosexualité dans les esprits, dans la rue, comme si on la rendait invisible.”

A Moscou, le Comité international Olympique (CIO) réclame des clarifications sur la loi anti-gay, à 6 mois des Jeux d’hiver de Sotchi.
Le texte de loi stipule en effet que les étrangers risquent jusqu‘à 2300 euros d’amende et 15 jours de détention.

“La charte olympique est très claire, avance le président du CIO Jacques Rogge.. Elle dit que le sport est un droit de l’homme et doit être accessible à tous, quels que soient la race, le sexe et l’orientation sexuelle. Et les Jeux dopivent être ouverts à tous, sans aucune discrimination, donc notre position est très claire.”

Le CIO avance que le problème réside certainement dans la traduction en anglais de la loi russe, loi que défend un de ses auteurs, Vitaly Molonov.

“A ce jour, personne n’a été arrêté en Russie en raison de son orientation sexuelle, affirme-t-il. Ne cédez pas à cette hystérie qui a commencé à se répandre à travers l’europe. Nos artistes les mieux payés ont une orientation sexuelle non conventionnelle et aucun d’eux ne subit de discrimination.”

Alors que les mondiaux d’athlétisme se sont ouverts ce matin au stade Luzhniki de Moscou,
des représentatns de la communauté gay de Russie ont appelé les athlètes à leur manifester des signes de soutien.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mexique : un des parrains de la drogue des années 80 libéré