DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le criminel nazi présumé Laszlo Csatary est mort


Hongrie

Le criminel nazi présumé Laszlo Csatary est mort

Il était le criminel de guerre nazi présumé le plus recherché au monde. Le Hongrois Laszlo Csatary est mort samedi à Budapest à l‘âge de 98 ans.

Pendant la Seconde guerre mondiale, Laszlo Csatary était le chef de la police du ghetto de Kosice, en Slovaquie. Il aurait déporté près de 12 000 Juifs vers le camp d’extermination d’Auschwitz.

Le vieil homme avait échappé à la justice toute sa vie jusqu’en juillet 2012. Assigné à domicile, il devait être jugé dans un mois pour crimes contre l’humanité.

Une déception pour la communauté juive de Hongrie, qui aurait souhaité voir Csatary derrière les barreaux pour le temps qui lui restait à vivre.

“Il n’a pas été condamné mais il n’est pas parti d’une façon paisible”, dit le rabbin Zoltan Radnoti. “C‘était un homme pourchassé, c’est quelqu’un qui devait être jugé avant qu’il ne décède.”

C’est grâce à l’acharnement du centre Simon-Wiesenthal que la trace de Laszlo Csatary a pu être retrouvée. Les criminels nazis encore en vie aujourd’hui ont entre 90 et 100 ans mais les survivants réclament toujours justice.

“Comment pourrais-je pardonner ?”, s’interroge Gusztav Zoltai, directeur de la fédération des communautés juives de Hongrie. “J’ai perdu 17 membres de ma famille pendant l’Holocauste, dont mes parents. Je n’ai pas le droit de pardonner. Si je le faisais, je violerais leur mémoire. Mais la réconciliation est de notre devoir”.

D’après les recherches menées par le centre Simon-Wiesenthal, Laszlo Csatary traitait les Juifs du ghetto de Kosice avec cruauté, fouettant les femmes et les forçant à creuser des tranchées à mains nues.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Egypte: la détention de Mohammed Morsi prolongée de quinze jours