DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le dépouillement du 2nd tour a commencé au Mali


Mali

Le dépouillement du 2nd tour a commencé au Mali

C’est dans le calme mais moins nombreux que près de 7 millions d’habitants étaient appelés aux urnes hier pour élire leur nouveau chef d’Etat. Celui qui aura comme mission délicate de sortir le pays de dix-huit mois de chaos.

Le favori c’est Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK qui est arrivé largement en tête du 1er tour avec près de 40% des voix. L’ex-Premier ministre a reçu le soutien de 22 des 25 candidats éliminés le 28 juillet dernier. Il a fait campagne sur la promesse de restaurer l’ordre et rétablir l’honneur du pays.

Son rival, Soumaïla Cissé tablait sur une mobilisation plus forte qu’au premier tour ce qui n’a pas eu lieu en raison notamment de fortes pluies dans le sud du pays. L’ancien ministre des finances avait axé ses propositions sur la crise économique.

Les résultats sont attendus à partir de mercredi ou jeudi.

Le nouveau président a de lourds défis devant lui. Depuis janvier 2012, Le Mali a subi une offensive de rebelles touaregs dans le nord, suivie d’un putsch en mars 2012 puis l’occupation du nord par des groupes criminels et djihadistes et enfin une intervention militaire internationale initiée par la France. Au moins 500 000 personnes ont été déplacées et les dissensions entre communautés n’ont jamais été aussi grandes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël persiste à poursuivre la construction dans les territoires occupés