DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mon Premier ministre au volant


Norvège

Mon Premier ministre au volant

Décidément les hommes politiques sont prêts à tout pour garder leur fauteuil.
Quitte à prendre celui d’un chauffeur de taxi. Le temps d’un après-midi, le Premier ministre norvégien a transporté incognito quelques concitoyens. Petite opération marketing en pleine campagne électorale.

“Tous ces patrons, ils ne devraient pas avoir des salaires si élevés !”, lui a dit une vieille dame”. “Oui, mais vous savez, on ne peut pas s’imposer comme ça aux entreprises…”, a rétorqué Jens Stoltenberg. “Je vais voter pour vous”, lui a lancé un citoyen après sa course (gratuite).

Mais il va falloir que le Premier ministre trouve d’autres idées car les derniers sondages ne le donnent pas gagnant aux élections législatives du 9 septembre…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : un passager serait à l'origine de l'accident de car