DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Violence en Egypte : les réactions de Washington et Ankara


Egypte

Violence en Egypte : les réactions de Washington et Ankara

Partout dans le monde, les voix se sont élevées assez unanimement pour condamner le recours à la violence en Egypte. A commencer par la Maison Blanche. Le secrétaire d‘État américain John Kerry a notamment appellé l’armée à organiser des élections, estimant que le bain de sang était “lamentable”.

“Les événements d’aujourd’hui sont déplorables, et vont à l’encontre des aspirations des égyptiens pour la paix, ce qui inclut une véritable démocratie, a ajouté John Kerry.
Tous les égyptiens, pas seulement les dirigeants, doivent prendre du recul, apaiser la situation et éviter de nouvelles pertes humaines.”

La Turquie a de son côté appelé la communauté internationale à faire cesser ce “massacre”. A Istanbul, sur la place de la mosquée Fatih, environ 2000 personnes ont manifesté contre la violence des forces armées égyptiennes.

“Cette intervention armée contre des civils, contre des gens qui manifestent, est tout à fait inacceptable, a pour sa part déclaré le président turc Abdullah Gül. Quelles qu’en soit la raison, de telles actions ouvrent la voie au danger.”

A Ankara, ils étaient environ 300 devant l’ambassade d’Egypte.

La Turquie avait condamné la destitution du président Mohamed Morsi début juillet, la qualifiant, de coup d’Etat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes